La transpiration excessive des mains

L’hyperhidrose palmaire est l’appellation médicale faisant référence à la transpiration excessive et incontrôlable des mains.

Il s’agit réellement d’une maladie à part entière car cette dernière peut être nuisible tant sur le plan privé que professionnel.

En effet, une personne souffrant de transpiration excessive des mains ne peut pas exercer n’importe quel métier. Être secrétaire est par exemple non envisageable de par le fait que les mains sont constamment moites voire mouillées.

Côté vie privée, l’hyperhidrose palmaire a tendance à faire perdre confiance en soi et même à isoler les personnes du monde extérieur.

Rassurez-vous, il existe divers traitements plus ou moins efficaces pour certains et pouvant ainsi améliorer le quotidien des personnes touchées par l’hyperhidrose palmaire.

Les antisudorifiques

Un des premier produit pour lutter contre les mains moites est un produit antisudorifique composé de chlorure d’aluminium.

Il peut s’utiliser sur les mains pour atténuer la sudation voire l’arrêter complètement.

C’est un produit non-invasif, topique et présenté sous différents degrés de force et d’efficacité.

Viennent ensuite les anti-transpirants trouvés en grande surface ou pharmacie lorsque ceux-ci sont délivrés par le médecin.

Comme pour tout traitement, il est important de suivre à la lettre les instructions d’utilisation de ces antisudorifiques et de les appliquer sur une peau propre et sèche.

Petit conseil, ne couvrez pas vos mains lorsqu’elles sont traitées avec un antisudorifique.

L’ionophorèse

Si les anti-transpirants ne vous soulagent pas suffisamment, vous avez l’option ionophorèse.

Le journal American Academy of Dermatology présente l’ionophorèse comme un traitement efficace de près de 83% pour la transpiration excessive des mains, des pieds et des aisselles.

Il s’agit d’un dispositif composé d’une bassine d’eau et d’électrodes qui consiste à faire circuler un léger courant électrique à travers la surface de la peau.

Ce dernier active les minéraux présents dans l’eau et facilite ainsi leur absorption par la peau qui s’épaissit de manière infime mais suffisante pour bloquer la sudation.

L’avantage est que l’ionophorèse par Ionomat peut se faire en cabinet ou bien à domicile.

La toxine botulique Type A ou Botox

Utilisé à la base pour des traitements esthétiques (rides, lèvres, joues…), le botox a su faire ses preuves en matière de frein à l’hyperhidrose palmaire.

Il doit impérativement être injecté par un professionnel de la santé qui a l’habitude de le manier.

L’injection se fait au niveau de la paume de la main et il faut compter environ 6 mois d’effets durables.

Le bémol du botox se situe dans le fait que les injections peuvent être douloureuses et nécessiter une anesthésie délicate et onéreuse.

Des faiblesses musculaires et des engourdissements des membres peuvent être ressentis.

Dans le lot, il y a des spécialistes qui remplacent cette anesthésie par un refroidissement des mains dans de la glace ou bien à une technique de vibrations.

La sympathectomie, une opération radicale

Cette opération a pour but de procéder à l’ablation ou au blocage du tronc sympathique.

Le but ? Interrompre les nerfs qui véhiculent les impulsions aux glandes sudoripares et déclenchant du coup le processus de transpiration.

Il ne faut pas prendre cet acte chirurgical à la légère car il comporte des risques non négligeables mais aussi des effets secondaires.

Soit la transpiration excessive peut se généralisée sur tour le corps et ce de manière irréversible soit elle peut totalement disparaître et provoquer une sécheresse cutanée importante.

Il est conseillé d’opter pour cette option lors de cas sévères de transpiration excessive des mains et lorsque les autres traitements ne sont pas concluants.

L’utilisation du générateur Ionomat et son traitement par ionophorèse reste de loin la solution la plus convaincante. Indolore, simple, efficace et à un prix intéressant, c’est le meilleur choix que vous pouvez faire.