L’athérosclérose : Prendre soin de notre santé artérielle

L’athérosclérose représente la première cause de décès dans les pays industrialisés. C’est une maladie touchant toutes les artères, et notamment les coronaires. L’athérosclérose se caractérise par l’épaississement de la paroi interne des artères, dû à la formation de plaque d’athéromes, pouvant conduire à l’obstruction de l’artère (thrombose) et de graves complications cardio-vasculaires.

L’athérosclérose est latente pendant de très nombreuses années sauf facteurs de risques présents, comme un diabète ou une hyperlipidémie. Des mesures hygiéno-diététiques permettent de prévenir la maladie, en agissant sur les facteurs de risque mais sont également indispensables, après un accident vasculaire.

Quelques définitions pour mieux comprendre

L’athérosclérose est définie par l’OMS « comme une association variable de remaniements de l’intima des grosses et moyennes artères, consistant en une accumulation de lipides, de glucides complexes, d’éléments sanguins, de tissus fibreux et de dépôts calcaires, le tout accompagné de modifications de la média ».

L’accumulation de ces différents éléments forme ce qu’on appelle une plaque d’athérome. Le développement de cette plaque aboutit à une obstruction de la lumière artérielle, d’où rétrécissement du diamètre de l’artère (sténose).

A ne pas confondre avec artériosclérose : vieillissement normal de la paroi des artères, entraînant une perte de leur élasticité et au final un durcissement.

Thrombose : formation d’un thrombus (caillot de sang) dans un vaisseau sanguin, obstruant la circulation du sang dans le système circulatoire.

Lorsque vous vous blessez ou qu’une plaque d’athérome blesse un vaisseau sanguin, le corps active les étapes de la coagulation. Il utilise des plaquettes et de la fibrine pour refermer la plaie et éviter la perte de sang. Cet amas d’éléments sanguins s’appelle un thrombus (cicatrisation).

Embolie : Si la blessure est trop importante, le thrombus peut se détacher de la paroi, et circuler dans le sang jusqu’à bloquer complètement la circulation sanguine.

Structure de la paroi artérielle

On observe 2 types d’artères : les artères élastiques que l’on trouve à la sortie du coeur comme l’aorte et ses branches, et résistant aux grandes variations de pression du sang, et les artères musculaires qui approvisionnent les tissus. Quelque soit l’artère, la paroi est toujours est toujours constituée de 3 tuniques. On trouve de l’extérieur vers l’intérieur :

  • l’adventice : membrane conjonctive riche en fibres de collagène qui protègent les artères
  • la média : tissu de fibres musculaires lisses riche en fibres élastiques qui se contractent et se dilatent pour contrôler le flux sanguin et maintenir la pression artérielle.
  • l’intima : endothélium, composé de cellules lisses en contact direct avec le sang, disposées comme les tuiles d’un toit, qui assure l’écoulement du sang à l’intérieur des artères. Elle protège la média des substances toxiques véhiculées par le sang.

Avec l’âge et les facteurs de risque,  la détérioration de la paroi artérielle entraîne un dysfonctionnement endothélial et permet aux lipides et aux toxines de pénétrer dans les cellules musculaires lisses. Par la suite, ces plaques commencent à se calcifier et, avec le temps, deviennent sujettes à la rupture.

Facteurs de risques de l’athérosclérose

Les facteurs de risques de l’athérosclérose sont le vieillissement normal, une prédisposition héréditaire, le diabète, l’hypothyroïdie, le tabagisme. Les facteurs favorisants le développement prématuré de l’athérosclérose sont l’hypertension artérielle, les dyslipidémies, l’hyperuricémie, le stress, la sédentarité, les contraceptifs oraux, un excès de sucres alimentaires

Lésions athéroscléreuses

Le cholestérol et les graisses jouent un rôle clé dans la formation de l’athérosclérose. Ces lipides sont transportés par des LDL (lipoprotéines de basse densité) du foie jusqu’aux organes. Une partie du cholestérol est utilisé pour la synthèse des membranes cellulaires ou des hormones et le reste est ramené au foie par les HDL (lipoprotéines de haute densité). Mais si le taux sanguin est trop élevé, l’excès de cholestérol sera libéré et s’accumulera dans les artères.

L’athérosclérose commence quand l’endothélium de l’intima est endommagé par les graisses et les toxines. L’organisme envoie alors des globules blancs macrophages pour nettoyer mais au fil du temps, il restera toujours des dépôts coincés sur la paroi, formant petit à petit une plaque d’athérome. La plaque obstrue l’artère, le sang circule moins bien, un caillot se forme et bloque l’artère. Si le sang ne circule plus, l’apport d’oxygène est réduit ou stoppé. Dans une artère coronaire, c’est l’infarctus du myocarde, dans une artère cérébrale, c’est l’accident vasculaire cérébral (AVC).

Complications de l’athérosclérose

  • artères coronaires : angine de poitrine, infarctus du myocarde
  • artères cérébrales : accident ischémique cérébral transitoire, accident vasculaire cérébral (AVC)
  • artères rénales : maladies rénales chroniques, le rein ne parvient plus à fonctionner
  • artères périphériques : membres inférieurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.