Traitement chirurgical du cancer de la thyroïde, et après ?

Après l’ablation de la thyroïde, la reprise d’une vie normale se fait rapidement, si bien sûr, l’opération chirurgicale s’est passée sans complication et si la convalescence s’est bien déroulée. La plupart des personnes opérées ont repris leur activité professionnelle deux semaines seulement après leur intervention. « L’après-traitement chirurgical » sera d’autant plus aisé que les contre-indications seront bien respectées. Comme par exemple éviter certaines activités compromettant un rétablissement rapide et durable. Voici quelques recommandations pour vivre sans thyroïde et sans le moindre souci.

Vivre après avoir été opéré de la thyroïde

Le rétablissement après l’opération dépendra du type de méthode chirurgicale employée et de son ampleur. À savoir qu’il faut davantage de temps pour récupérer d’une opération classique de la thyroïde que d’une chirurgie mini-invasive.

Pour la reprise des activités quotidiennes comme le travail, elles se feront également rapidement (sous quinze jours), si l’opération n’a entraîné aucune complication post opératoire ou si des ganglions lymphatiques ont dû être enlevés ; ce qui pousse la reprise à 8 semaines. Des symptômes peuvent survenir et disparaître assez vite. C’est le cas pour les douleurs au niveau du cou ou une altération passagère de la voix.

Demander conseil auprès des associations d’aide à la prise en charge de l’opération de la thyroïde

Il existe donc des associations d’aide et de soutien aux malades ayant eu recours à la chirurgie pour soigner leur pathologie thyroïdienne. L’Association française des Malades de la Thyroïde (AFMT) qui existe depuis plus de quinze ans, en fait partie. Elle permet à chaque malade une prise en charge optimale de leur pathologie thyroïdienne. De les assister dans toutes leurs démarches. Elle s’efforce également de promouvoir la recherche dans des traitements efficaces et augmentant les chances de guérison.

espoireC’est aussi le cas de L’Association Espoire qui s’efforce par la recherche et l’innovation de redonner espoir aux malades atteints du cancer de la thyroïde. Des « Journées Espoire » sont organisées autour de colloques tenus par des docteurs et chirurgiens du système digestif hépato-biliaire et endocrinien de l’hôpital Cochin de Paris, tels que : entre autres, le professeur Bertrand Dousset, le Professeur Lionel Groussin et le Docteur Sébastien Gaujoux. La journée du 03 avril 2015 était dédiée à la chirurgie thyroïdienne et parathyroïdienne. Au programme, conférences, débats et film.

Suivre aussi l’association « Vivre sans thyroïde ». Cette association créée en 2000 sous la forme d’un forum via internet. Le but étant de mieux faire connaître la maladie et tous les problèmes rencontrés par les malades. Elle organise également des séminaires et de favoriser les contacts entre le corps médical et les autorités.

Pour ces 2 associations, des dons peuvent être faits.

D’une manière générale, bien noter que le sport au quotidien ne peut être que bénéfique. Lire cet article : Cancer, les bienfaits de la pratique du sport au quotidien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.